Photo d'une abeille qui butine une fleur #environnement #ecologie

#3 Parlons un poco … éco-responsable

 

Hello la compagnie !

 

Pour rappel, j’ai évoqué dans les deux derniers articles certains principes qui me tiennent à coeur, à savoir le mode de vie VEGAN et l’éthique. Je vous invite à les lire si cela vous intéresse. Dans celui-ci, je voudrais m’exprimer sur l’écologie et la préservation de notre chère planète. C’est une suite logique aux deux premiers articles de la série.

J’ai déjà un peu évoqué cette thématique dans mon article sur le documentaire Avant le Déluge, dans lequel je ne me suis pas trop étalée. Rassurez-vous je ne compte pas vous faire une dissertation ici non plus haha.

Vous l’avez surement remarqué, le niveau de pollution est au plus haut, beaucoup d’espèces sont en voie d’extinction pour finir par disparaître (coucou les girafes et les singes) et les maladies et cancer se développent de plus en plus. Une récente enquête révèle que les populations mondiales de poissons, d’oiseaux, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont régressé de 58 % entre 1970 et 2012. Tout part à volo ma p’tite dame !

On ne s’en rend pas forcément compte dans notre quotidien. On vie plutôt bien, il faut l’avouer. On n’en entend pas on plus vraiment parler à la télé. Comme si ce n’était pas si important au fond. Seulement quand on creuse, on découvre pas mal de choses. Petit à petit, on récolte les conséquences d’actes irréfléchis (bah ouais yolo). « Et si on rasait les forets ? Quoi, elles nous servent à respirer ? T’es sûr ? Bon on verra bien » #nekfeu.

 
Image représentant la planète avec nos terres dorées posée sur une feuille #environnement #planète
 

Du coup je me pose une question. On a vu qu’on faisait n’importe quoi, que la planète se meurt. On sait que nos actes ont des conséquences. C’est un fait. Alors pourquoi on n’avance pas ? Pourquoi on a du mal à se tourner vers des énergies plus propres, renouvelables et des pratiques en faveur de l’écologie ? Que pouvons-nous faire ? Est-ce trop tard ? Je n’ai pas toutes les réponses à ces questions. Mais je vais tout de même tenter d’amener des pistes de réflexion.

Il n’est pas inné de comprendre notre impact sur la planète. Cependant, c’est essentiel. Si l’on veut évoluer et inverser la tendance, il faut que nous soyons au courant des causes.

Dans un premier temps, il est vrai que changer ses habitudes, même pour de bonnes causes et en sachant que c’est important, ce n’est pas si simple que ça. On évolue dans une société ou l’on veut que tout soit le plus pratique possible pour nous. On invente beaucoup de choses pour faciliter le quotidien : le sopalin, les produits ménagers hyper efficaces, la fast-fashion (j’en parle ici),… On se retrouve à pouvoir acheter / manger tout ce que l’on veut, si notre situation financière nous le permet. Puis à jeter lorsqu’on n’a plus besoin ou qu’on ne veut plus de l’objet en question. Cependant, tout ça, ça impacte notre chère planète.

Les déchets par exemple, qui sont incinérés ou enfouis, laissent des traces, notamment dans le sol, et on les retrouve ensuite dans la nourriture que l’on mange.

Photo de tonneaux radioactifs sur une route de campagne #pollution

Mis à part les déchets, l’étape de fabrication à une énorme incidence sur l’environnement. Certaines ressources sont très gourmandes en eau (le coton, même le bio, et donc l’industrie du textile par exemple), libèrent du CO2 lors de leur combustion (le pétrole, le charbon, le bois) qui lui même participe au réchauffement climatique, contribuent à la déforestation (l’huile de palme pour l’alimentaire, le cosmétique, les produits ménagers; le bois, la fibre de bambou). Cela a un impact direct sur les populations mais c’est aussi quelque chose qui petit à petit met en péril notre planète.

En plus d’être dangereux pour l’environnement, ça l’est souvent aussi pour la santé, lors de leur utilisation. Notamment les produits à base de pétrole, la javel, le chlore, les conservateurs, l’ammoniac ou les SLS (tensioactifs présents dans les produits nettoyants et souvent issus de l’huile de palme).

L’huile de palme puisqu’on en parle. Pour pouvoir l’extraire, il est nécessaire de déchiffrer les forêts (en ce moment la mode c’est de tout brûler) ce qui impacte les population (fumée) et les espèces qui y vivent (singes). C’est tout l’éco-système qui est mis en danger par une substance qui se révèle en plus mauvaise pour la santé. Alors quand je vois que des gens disent « je m’en fout j’adore le Nutella, c’est pas ça qui me fera changer d’avis, puis j’y crois pas en plus,… etc. » ça me rend franchement triste (et énervée je l’avoue). Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il y aussi les marées noires qui influent sur l’environnement des espèces maritimes qui développent ainsi des maladies et qui tendent à disparaître. La monoculture intensive assèche notre terre qui n’absorbe plus l’eau à cause de l’utilisation de pesticides et herbicides et la rend infertile à terme. Ceci provoquant bien sur des soucis au niveau de l’agro-alimentaire mais aussi au niveau de l’environnement, puisque lors de fortes pluies, l’eau glisse et c’est pourquoi on se retrouve avec de plus en plus d’inondations en France par exemple.

Image d'un arbre miniature #nature #environnement

Tout ceci n’est pas nouveau. Depuis la révolution industrielle, on cherche constamment à produire pour consommer et ce de manière de plus en plus efficace, économiquement parlant. Ce système est à bout de souffle. Nous épuisons nos ressources. Nous devons sortir des a priori. Il est inconcevable qu’une bonne partie de la population américaine ne croit pas au gaz à effet de serre et au réchauffement climatique ! Ils ne sont pas plus bêtes, mais plus manipulés. Les lobbies sont terriblement agressifs et veulent protéger leurs acquis, au dépend de l’environnement et de la vie de nombreuses personnes. Mais l’important ici ce sont les faits. « Le capital naturel diminue plus vite qu’il ne peut se régénérer ». Et le problème c’est que nous nous sommes construits autour de ces ressources. « Nous dépendons totalement de la nature pour l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les aliments et les matériaux que nous utilisons, l’économie que nous faisons fonctionner, mais aussi, et c’est loin d’être secondaire, pour notre santé, notre inspiration et notre bonheur. » Marco Lambertini, Directeur général WWF-International

A plus grande échelle, on se retrouve donc avec des gaz à effet de serre, la sécheresse, les hausses des températures et dérèglements climatiques, la fonte des glaces, un éco-système chamboulé, l’augmentation du niveau des mers, les catastrophes naturelles à répétition (canicules, tempêtes, inondations), des eaux marines acides, l’épuisement des ressources (pêche massive, industrie),… un avenir peu souriant vous allez me dire. Mais que nenni !

Photo de l'océan à Biarritz #ocean

Il est encore temps ! Et voici quelques solutions :

  • Le recyclage ou le don. Au lieu de jeter, pensez-y !
  • Consommer bio, local pour réduire l’utilisation de pesticides et la pollution liée à l’acheminement des aliments
  • Utiliser des ressources écologiques, renouvelables comme le chanvre, le lin, les matières recyclées,…
  • Militer pour une société qui se préoccupe de l’environnement et souhaite réellement se diriger vers le changement énergétique (je compte rédiger un article traitant de cette thématique prochainement)
  • Calculer son impact environnemental et tenter de le réduire au quotidien (transports, utilisation d’énergie, de l’eau, …)

 

Cet article vous explique pourquoi je parle non stop de bio, local, made in France, naturel. Tout ceci s’imbrique dans une démarche que je qualifie de positive à de nombreux niveaux. Je ne prône pas forcément un retour total au naturel ! La technologie par exemple est une réelle avancée. Je souhaite juste une plus grande conscience de notre environnement. Il est temps de « mesurer la réussite au delà du PIB ». Il y a énormément à dire sur le sujet et je suis loin d’être spécialiste, alors n’hésitez pas si vous voulez ajouter des nuances ou des informations. Et surtout, renseignez-vous via d’autres sources.

 

Vous remarquerez que j’ai beaucoup cité la WWF. Je m’intéresse surtout aux statistiques et aux études menées et relayées sur leur site. Je ne suis pas assez renseignée sur cette association, je ne peux donc pas vraiment me prononcer sur tous ses actes (visibles ou non). Je sais que beaucoup d’organismes de ce genre sont sujets à polémiques.

 

 

 

Est-ce que la préservation de l’environnement vous touche ?
Que faites-vous pour y contribuer ?

 

 

 
Signature Affectueusement Votre
 


 
Sources

Rapport sur la planète vivante de la WWF

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

 

3 Comments

  • Reply 4 CONSEILS POUR S’INVESTIR & AGIR | Affectueusement Votre 13 mars 2017 at 11 h 55 min

    […] et entreprises en fonction de vos valeurs. Pour ce qui concerne l’éthique, l’écologie et le mouvement vegan, j’ai fait quelques articles pour vous donner plus […]

  • Reply MamzellGwen 14 mars 2017 at 21 h 50 min

    J’essaye d’être de plus en plus respectueuse de l’environnement. surtout niveau alimentation et consommation courante on va dire (je mange bio, local, de saison et j’achete les justes quantités, je cuisine tous mes plats, zero produits manufacturés chez moi !) j’ai grandement limité ma consommation vestimentaire (je choisi dans les gammes écoresponsables des grandes enseignes et je réfléchis avant d’acheter, en ai je vraiment besoin?) et puis j’essaye d’acheter français au max pour la cosméto et les meubles.
    Pas simple mais ce mode de vie me convient bien !
    J’ai d’ailleurs fait un article 48 gestes simples pour un quotidien plus sain qui regroupe des astuces pour la vie de tous les jours. tu peux le trouver ici : http://www.mamzellgwen.com/2016/10/geste-quotidien-ecolo-sain.html

    • Reply Affectueusement votre 15 mars 2017 at 9 h 06 min

      Merci pour ton commentaire !

      C’est super tout ce que tu fais ! C’est vrai que ce n’est pas simple mais ça le vaut bien. Il faut essayer de réfléchir aux conséquences de nos actes. Et au final, c’est une question d’habitude.

      Je vais aller faire un tour sur ton blog de ce pas 🙂

    Laisser un commentaire