Collaboration Chouche x Dzogbefa

In love with // Dzogbefa x CHOUCHE : éthique & éthnique

 

Lors de la Fashion Revolution Week, nous avons organisé un petit marché de créateurs éthiques. Un moment très chouette, nous permettant de faire de belles découvertes. C’est notamment le cas de Dzogbefa.

Représentée ici par Sophie, Jolet, Laurine, Adèle et Johan via l’association Afrik’Arte, Dzogbefa nous vient du Ghana et a pour objectif de promouvoir l’artisanat local. Mais pas que.

J’ai donné la parole aux membres de l’association Afrik’Arte pour nous en dire plus sur cette jolie marque.

 

QUAND ET COMMENT EST NÉE LA MARQUE ?

La marque a été créé par Kenneth Hafianyo, au Ghana. Kenneth a enchainé de nombreux emplois pendant une dizaine d’année, mais sa passion pour les couleurs et le design, qui sommeillait en lui jusqu’alors, grandissait tellement jusqu’au point où il devenait nécessaire pour lui de poursuivre son rêve de Créer de nouveau. En 2011, il recommençait à faire du batik durant son temps libre alors qu’il était salarié gouvernemental du Ghana Highways Authorities. C’est à ce moment-là qu’il commença à attirer les touristes et les gens de sa région qui appréciaient son art et ses créations, et qui l’encourageaient à continuer ainsi. Ce sont ces gens-là qui l’ont convaincu de travailler dans un centre d’art batik et, plus tard, d’ouvrir sa propre entreprise. C’est ainsi que Ken démissionna de son poste chez Ghana Highways Authorities en 2013 et travailla pendant 2 ans dans un centre de batik à Ho. Malheureusement, ou peut-être bien était-ce une chance, les conditions de travail étaient mauvaises et les créations innovantes non appréciées. C’est pourquoi Ken a finalement décidé de lancer sa propre activité avec Dzogbefa durant l’été 2015. Depuis, il se dévoue à sa passion pour l’art tous les jours.

Photo de la fabrication au Ghana Dzogbefa

 

QUI ÊTES VOUS ET QUEL EST VOTRE RÔLE ?

Nous avons créé l’association de solidarité internationale Afrik’Arte en mars 2018 spécialement pour soutenir les initiatives artisanales et éthiques en Afrique de l’Ouest. Notre première mission est en lien avec Dzogbefa : nous menons activement une campagne de financement participatif qui a pour but d’améliorer les conditions de travail des artisans de la marque Dzogbefa. En effet, les fonds récoltés permettront à Kenneth de munir son atelier d’un raccord d’eau et d’électricité et d’un système de drainage des eaux usées. Notre réel objectif est d’établir une coopération sans pour autant adopter une vision néo-colonialiste (Nord-Sud). Si nous avons choisi de choisir Dzogbefa c’est parce que la marque s’engage quotidiennement auprès de sa communauté pour lui offrir de meilleures conditions de vie et viser l’autonomie à toutes les échelles.

 

QUE VEUT DIRE DZOGBEFA ?

Le nom Dzogbefa est la combinaison de deux mots de la langue Ewe de la région de Volta.
« DZORGBENYUI » signifie « bonne chance » et « EMEFA » signifie « paix ».
Ces deux notions comptent beaucoup pour Ken puisque Dzogbefa doit faire face à la compétition d’une économie mondialisée. Ken veut aussi promouvoir la paix et la coopération entre les gens. C’est pour cela qu’il tente à travers son entreprise de s’engager pour sa communauté afin que Dzogbefa serve à tous.

 

QUEL EST LE CONCEPT ?

L’objectif est promouvoir l’artisanat ghanéen à travers les techniques de teinture traditionnelles de l’Afrique de l’Ouest (Batik, Tie and dye,…). Il cherche de plus en plus à adopter une démarche écoresponsable en se tournant vers des teintures naturelles.
La marque éthique a aussi pour ambition de s’ouvrir aux inspirations intercontinentales en créant des partenariats à travers le monde.
C’est par exemple le cas du partenariat avec la jeune marque de prêt-à-porter lyonnaise Chouche qui a choisi Dzogbefa pour principal fournisseur de tissus.

 

 

COMMENT EST NÉE LA COLABORATION AVEC CHOUCHE ?

Chouche est une marque lyonnaise dont les pièces sont faites main dans un style assez avant-gardiste et multiculturel.
Lorsque Kenneth est venu en France au mois de janvier dernier, il a fait la connaissance des créatrices de Chouche qui ont tout de suite été séduites par le style et la créativité de Ken. La collaboration s’est rapidement installée et Dzogbefa est de devenu leur fournisseur principal de tissus. Depuis, elles soumettent leurs motifs à Kenneth qui les réalise avec ses artisans au Ghana.

Photo d'une veste verte Chouche portée

 

A QUELLES DIFFICULTÉS ÊTES VOUS CONFRONTÉ.ES ?

Afrik’Arte est la premier association que nous créons de toute pièce. Les démarches administratives étaient quelque peu laborieuses au début mais nous avons rapidement passé ce cap pour se consacrer entièrement au bon déroulement de la campagne
Il n’est pas toujours évident de se démarquer au milieu de la diversité de projets artisanaux d’autant plus qu’ils ne sont pas forcément éthiques et profitables pour les artisans (#whomademyclothes) alors que pour Dzogebefa l’engagement auprès de sa communauté est le maître mot !
Beaucoup d’événements auxquels nous participons se suivent et l’enthousiasme est toujours au rendez-vous mais au-delà du soutien moral il est parfois difficile d’obtenir un soutien financier !

 

COMMENT CONTRIBUER AU PROJET ?

La campagne de financement participatif a été lancée sur Kisskissbankbank à partir du 10 avril et se terminera le 22 mai 2018. Si vous souhaitez contribuer à ce projet solidaire et profondément humain, il ne reste qu’une semaine ! Toutes les infos en détail se trouvent sur la plateforme Kisskissbankbank.

Photo des membres de Afrik'Arte

 

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à aider en participant à la campagne, en partageant le lien de la campagne ou cet article, en achetant leurs produits et collaborations et tout simplement en vous intéressant à ce projet. C’est le genre de démarche qu’il faut soutenir je trouve et mettre en avant. Le but étant vraiment de donner une chance à ces gens de faire de belles choses dans de bonnes conditions.
J’en profite aussi pour remercier Jolet, Sophie, Adèle, Laurine et Johan pour avoir répondu à ces questions et pour être aussi déterminé.es. J’espère de tout cœur que d’ici la fin de la campagne, l’objectif sera atteint et que Dzogbefa pourra s’épanouir un peu plus !

 

 

Vous connaissiez Dzogbefa ? 

 

 

 

Signature Affectueusement Votre

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

No Comments

Laisser un commentaire