Photo de sacs et chaussure en pinatex

Les alternatives au cuir

 

J‘espère que tu vas bien cher lecteur. Moi oui. Et pour le coup, ça va vraiment bien par rapport aux derniers jours où je me posais des questions. Les doutes ont maintenant disparus et font place à de l’appréhension, mais surtout de la hâte. J’éclaircirai les choses bientôt, certainement dans un article. Passons maintenant au sujet que je voudrais aborder avec vous.

J’en ai déjà parlé sur le blog, le cuir n’est ni une matière éthique, ni écologique. Les pratiques envers les animaux sont horribles et les tanneries sont extrêmement toxiques. Toutes ces substances se retrouvent ensuite dans l’eau et tout ça, c’est pas très reluisant. Je vous conseille de jeter un oeil à cet article qui en dit un peu plus sur la fabrication du cuir. C’est une des nombreuses raisons qui m’ont fait m’intéresser au véganisme.

Quand on devient vegan, où que l’on veut arrêter d’acheter du cuir tout simplement, vient un moment où l’on doit se racheter certains objets comme des chaussures ou un sac, et où on peut se sentir un peu perdu.es. On abandonne des marques que l’on choyait, au profit .. d’on ne sait pas trop quoi en fait. L’alternative évidente c’est le plastique et les articles qu’on trouve facilement dans le commerce. Ce genre de produits est souvent fait dans les pays asiatiques, dans de mauvaises conditions et n’est pas toujours de qualité en plus de ne pas être écologique.

Cela peut donc représenter un frein lorsqu’on souhaite lutter contre toute forme d’exploitation animale. Et surtout lorsqu’on veut promouvoir cette lutte ! Combien de fois on m’a dit : « Pas de cuir… ? Y’a rien qui remplace le cuir, ça dure dans le temps et c’est naturel« . C’est naturel certes mais ça n’empêche pas que c’est tout de même polluant. Et l’aspect éthique… « Enfin, des chaussures faites par des petits chinois c’est pas forcément plus éthique« . Compliqué d’aller plus loin sans plus d’éléments.

Photo d'une vache avec une étiquette et un numéro

Il faut savoir que des marques de chaussures et maroquinerie vegan et éthiques existent. Mais la plupart utilisent du polyester, ce qui n’est pas idéal pour l’environnement. Le but est donc de chercher plus loin pour faire en sorte de faire évoluer la mode.

Depuis peu, de nouvelles technologies émergent et tendent petit à petit à se faire une véritable place dans la mode. De nouvelles techniques et de nouvelles matières sont développées. Les problématiques que nous rencontrons, la maltraitance animale, la pollution, l’épuisement des ressources, tous les déboires de la fast-fashion, ont poussé certaines personnes à trouver des solutions qui tiennent la route. En partant du principe que nous ne pouvons plus continuer dans cette voie.

Dans cet article, je vous fais part des alternatives au cuir déjà présentes et à venir, afin de développer la #fashionrevolution.

 

 

Plastique recyclé

Cela reste du plastique mais la démarche est plus écologique. La technique consiste en l’utilisation d’objets en plastique afin de les recycler pour créer un autre produit. En général, on se sert de bouteilles en plastique. Alors ce n’est pas super naturel mais le concept est pas mal quand même. Il faut savoir que ‘on peut utiliser des matières recyclés, et aussi des déchets que l’on trouve dans la mer par exemple, pour faire des vêtements. Ce n’est pas une solution idéale car on produit encore du plastique mais on n’en produit pas tout à fait plus et c’est par contre plus éthique que le cuir animale.

Photo du sac OPIA de la marque Matt and Nat
Modèle OPIA de Matt and Nat en nylon recyclé

 

 

Pinatex

Cette matière est déjà commercialisée et vaut vraiment le détour. Il s’agit de textile issu de feuilles d’ananas. Ouais le nom du truc est plutôt révélateur. Le Pinatex se rapproche énormément du cuir, mais garde un aspect un peu fripé. A voir si cela va changer. C’est une matière solide, parfaite pour remplacer le cuir. D’un point du vue écologique, la fabrication de cette matière ne produirait que 5% de déchets, contre 25% pour le cuir et est 100% recyclable. Il s’agit de valorisation des déchets car on utilise les feuilles, auparavant délaissées. A savoir que cette pratique n’est pas complètement novatrice car elle s’inspire d’une technique ancestrale des Philippines et est donc réalisée là-bas. C’est l’entreprise Ananas Amam qui commercialise cette matière et cette dernière s’engage à ne pas pratiquer de mono-culture et seulement profiter de la production d’ananas existante. Peu d’info concernant les conditions de travail des artisans ou la façon dont sont cultivées les ananas, mais des marques comme Naitika investiguent et cela reste une bonne alternative au cuir. Vous trouverez d’ailleurs sur leur site des articles en Pinatex si ça vous intéresse !

Photo d'un sac en Pinatex et d'un ananas

 

 

Champignon

C’est en apprenant que l’on pouvait faire du cuir végétal avec le l’ananas que j’ai découvert que c’était aussi le cas avec des champignons. La matière première est donc naturelle et le résultat est biodégradable. Cela nécessite aussi beaucoup moins d’eau et d’énergie que le cuir. Un bon point pour la planète. Plusieurs entreprises s’intéressent à cette technique comme MycoWorks ou Grado Zero et ça semble prometteur ! Des produits ont déjà été réalisés et je dois avouer que certains sont vraiment pas mal !

Photo de cuir de champignon
Photo issue du site Daily Geek Show

 

Raisin

J’ai appris la nouvelle sur Facebook : le raisin s’inscrit dans la lignée des cuirs végétaux. La Fondation H&M a décerné le prix Global Change à l’entreprise italienne Vegea, à l’origine de cette innovation. J’avoue avoir du mal à placer H&M et éthique ensemble… Cela me fait un peu rire… M’enfin, le but étant de trouver une bonne alternative au cuir animal. Le procédé fait du cuir de raisin une matière très ressemblante au cuir animal. L’idée serait de se servir du commerce du vin pour exploiter les déchets comme les pépins. Une technique écologique et naturelle. On peut imaginer que cette matière devrait se retrouver dans le commerce dans peu de temps maintenant qu’elle a été bien mise en avant et c’est vraiment une bonne nouvelle !

Photo de cuir de vigne
Photo issue du site Positivr

 

 

 

L'Eucalyptus

Cette plante peut aussi remplacer le cuir animal ! Elle est écologique car ne nécessite pas beaucoup de ressources pour être cultivée et cela se révèle être une matière plutôt résistante. La marque allemande Noani Fashion a commencé à commercialiser des ceintures, en ajoutant du polyester recyclé et le rendu a l’air satisfaisant. En plus c’est éthique car fabriqué en Europe sous des réglementation strictes. Il faut maintenant veiller à ce qu’il n’y ai pas de phénomène de surconsommation car cela pourrait impacter certains animaux comme les koalas qui se nourrissent d’eucalyptus.

Photo d'une ceinture noire avec une boucle dorée
Ceinture de la marque Noani Fashion

 

 

Le liège

Une matière que l’on connait déjà, et encore plus quand on est adepte du vin, si tu vois ce que je veux dire haha ! Le liège peut aussi servir à faire des articles de mode et notamment des sacs. Le rendu naturel ne ressemble pas vraiment à du cuir mais s’il est retravaillé, le résultat est plutôt cool. En plus de ne pas faire de mal aux animaux, le liège est écologique car naturel et recyclable. Je vous propose de visiter le site de la marque Eve Cork qui réalise des modèles de sacs sympas.

Photo d'un petit sac en liège noir
Sac en liège de la marque Eve Cork

 

 

Biocouture

J’ai découvert ce concept dans le documentaire The Next Black. Je vous le conseille, il est très intéressant et optimiste. La biocouture chamboule complètement l’univers de la mode. Suzanne Lee en est la conceptrice et est aidée par plusieurs scientifiques. Le but est de fabriquer des vêtements à partir de bactéries. Par exemple avec du thé Kombucha, du vinaigre, du sucre, etc. Ces bactéries sont cultivées afin de finir par former de la matière, qui servira à concevoir le vêtement. Le résultat : des articles compostables, écologiques, durables. Nous ne sommes pas encore prêts de trouver ce type de procédés dans le commerce standard je pense mais l’initiative va à coup sûr permettre d’avancer vers une mode plus éthique.

Photo de morceaux de matières issues de la biocouture

 

 

On peut ajouter aussi la banane qui semble être une matière exploitable mais peu développée. Je n’ai pas trouvé énormément d’infos à ce propos. Néanmoins, on constate que les choses bougent et c’est très réconfortant. A voir maintenant si les techniques de fabrication ne sont pas trop polluantes et si on n’exploite pas des gens et que cela impacte négativement et indirectement la planète et les animaux. Ça serait dommage que cela donne lieu à des dérives

J’espère que vous aurez appris des choses et que cela vous aura intrigué. N’hésitez pas à me faire part de votre avis et à me donner d’autres alternatives si vous en connaissez. C’est en s’intéressant à ces innovations que nous pourrons les voir se développer et permettre à la mode d’être plus éthique et respectueuse de la planète et du vivant!

 

 

Connaissiez-vous ces matières ?

Seriez-vous prêts à opter pour ces alternatives ?

 

 

 

Signature Affectueusement Votre

 

 

Sources

La biocouture
Le pinatex
Le pinatex
Le cuir de champignon
Le cuir de champignon
Le cuir de raisin
Le cuir d’eucalyptus
Le liège
Le plastique recyclé

 

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

No Comments

Laisser un commentaire