Photo de hennés

Mon avis sur la coloration naturelle

 

Hello vous !



 

Aujourd’hui on va parler tignasse. Avant toute chose, laissez-moi vous dire que j’ai commencé à me faire des couleurs et des mèches assez tôt, allant du rouge au chocolat, du tie and dye à l’Indian sun (que de termes savants). J’adorais ça. Bon, je n’ai jamais testé les couleurs plus originales comme le vert ou le bleu, mais je trouve ça très joli. Au fur et à mesure j’ai délaissé un peu la coloration. Par faute de temps surtout, et puis en évoluant j’en ressentais moins le besoin. J’étais dans une période où j’avais envie de naturel, d’un point de vue esthétique. Et puis, si vous aussi vous touchez aux colorations, vous savez qu’à force, ça abîme les cheveux. Surtout si comme moi, vous avez la flemme de faire des soins à outrance (oui bon j’en fais très rarement ok j’avoue). En effet, dans la coloration chimique on retrouve beaucoup de substances toxiques comme l’ammoniac qui peut provoquer des brûlures, les métaux lourds très polluants, le parabène qui peut provoquer des problèmes de fertilité et des cancers, les pesticides,… Vous le savez (ou peut-être pas), je suis plutôt tournée produits naturels depuis plusieurs mois. Je vous ai déjà parlé des petites merveilles de Pachamamai d’ailleurs. C’est pourquoi j’ai décidé d’adapter mes colorations. Au début je me suis dit « boarf je m’en fais plus et pi c’est tout ». Puis j’ai appris l’existence de la coloration végétale et mon visage s’est transformé #placementdeproduitlaitier #aimesitascompris

Faut dire que changer de couleur de cheveux, c’est franchement cool. T’as envie de changement physique, t’en a marre c’est tout, hop tu changes. Mais c’est aussi un moyen de se sentir mieux dans sa tête, se trouver plus beau. C’est pourquoi abandonner l’idée de me faire des colorations pour toujours, même si je n’étais pas une accro, ça me rendait un peu tristoune pour être honnête. Surtout quand tu vois les cheveux magnifiques de certaines filles #jalousie. C’était sans compter sur le henné. « Quoi ? Du henné dans les veuch.. ? » Ouais parce qu’au début perso je comprenais pas qu’on se mette du henné sur la tête alors que d’habitude on le voit sur les mains ou les pieds. C’était genre du maquillage pour moi. Mais en fait le henné c’est … une plante, tada ! Je vous apprends un truc là hein ? C’est donc une plante qui a de nombreuses vertus (thérapeutiques, esthétiques, cosmétiques) et qui est 100% naturelle (naturel ne voulant pas dire non toxique, il faut quand même être prudent quant à son utilisation). En plus, ça agit comme soin sur les cheveux et les rend plus forts.
Bon bah je vous gâche pas le suspense en vous disant que j’ai bien entendu essayé.

 

Do It Yourself

Pour tester le concept à fond, j’ai décidé de préparer mon henné toute seule. J’ai donc acheter les poudres qui me convenaient en me baladant sur le net. A savoir qu’il y a plusieurs teintes disponibles mais qu’il n’est pas possible d’éclaircir les cheveux. On se dirigera donc sur des tons rouges, auburn, violines, noirs, châtains,… Perso, j’ai trouvé le blog Mes Soins Naturels très complet sur le sujet et je suis tombé en amour sur les cheveux de son auteur. Voyez par vous même :

Photo des cheveux de l'auteur du blog Mes Soins Naturels
Cheveux de l’auteur du blog Mes Soins Naturels

J’ai donc acheté les ingrédients sur internet (attention certains hennés contiennent des sels métalliques, essayez de les éviter). Je me suis rendu sur le site Hennés et Soins d’Ailleurs qui me semblait pas mal. Je me suis munie d’indigo, de rouge, de châtain, de violet, d’huiles essentielles et d’huiles végétales. J’ai ensuite suivi les consignes (toujours sur le blog en question) et ai préparé ma petite tambouille. Protégez bien votre sol ou votre douche car on a tendance à en mettre partout, surtout si c’est la première fois. Et ça colore pas mal hein, je vous aurai prévenu. J’attire votre attention aussi sur l’odeur quelque peu déconcertante. J’ai ensuite laissé poser bien 4h. Il est conseillé de laisser poser assez longtemps pour que cela prenne bien. Le résultat m’a plutôt convaincu et mes cheveux étaient en effet plus forts et épais.

Lors de la deuxième tentative, j’ai changé un peu ma mixture et je me suis retrouvé avec des reflets verdâtres, tip-top ! Bon j’ai fait un autre essai pour camoufler tout ça et j’ai réussi à obtenir la couleur que je voulais. Avant d’avoir LA couleur idéale, il faudrait que je réitère l’opération de nombreuses fois je pense, afin de tomber sur la préparation qui me plait, après plusieurs tentatives. Si vous avez juste envie de faire une coloration rouge, ce sera moins galère je pense, dans mon cas il s’agissait d’un mélange pour apporter des nuances (un peu comme sur la photo au dessus en fait). Du coup je recommande cette option pour les personnes qui ont vraiment envie de le faire seules et qui n’ont pas peur de faire un peu de tambouille. Et aussi pour des questions économiques, car cela revient moins cher, comme pour tout.

 

En salon

C’est bien gentil tout ça mais quand on a pas le temps et qu’on a peur de se lancer, on fait quoi ? On peut confier sa chevelure à un pro ! C’est la seconde option que je vous propose. Récemment, je me suis rendue dans un salon de coiffure végétale. J’ai pris rendez-vous chez Marcapar à Lyon, après plusieurs recherches sur le net.

fichier_000-1
Salon Marcapar de Lyon

Le cadre est vraiment chaleureux et agréable, le personnel est souriant, je me suis sentie très bien en arrivant. J’ai attendu une dizaine de minutes, rien de dramatique. Je suis ensuite prises en charge et on me demande ce que je souhaite faire. Je n’avais pas d’idée précise mais j’avais en tête quelque chose de voyant et auburn/rouge, en m’éloignant de mon idée de départ. J’ai pu voir ce que me proposait la coiffeuse sur une de ses collègues, banco ! Elle me fait ensuite un massage avec des huiles. J’ai A-DO-RÉ ! Je surkiffe qu’on me masse le crane et qu’on me touche les cheveux, et là pour le coup ça m’a vraiment détendu. J’ai ensuite pu boire un thé en attendant que la préparation de la couleur soit prête. Une fois fait, je suis passée à la pose et j’ai attendu 30 minutes, pour ensuite recevoir un soin gratuit pour la première visite ainsi qu’un shampoing et après-shampoing. L’odeur et la sensation m’ont laissé penser que ce n’était pas trèèès naturel mais je n’en sais rien dans le fond, je ne connais pas vraiment les produits Marcapar. Voici la chaine Youtube de Les cheveux de Mini qui en a parlé et qui vous donnera plus d’info. A savoir, il ne s’agit pas de produits bio, seulement naturels. L’odeur du henné par contre n’était pas si désagréable (comparé aux colorations chimiques & à mes préparations par exemple). Je n’ai pas fait de coupe ou de brushing car j’avais peur du prix puis le but de ma visite c’était surtout la coloration. Le résultat m’a complètement convaincu ! J’adore le rendu !

Pour résumé, j’ai payé 62€ pour :

  • un massage aux huiles
  • une coloration végétale (une seule pose car pas de cheveux blancs, sinon en compter deux)
  • un shampoing
  • un après-shampoing
  • un soin
  • un séchage naturel

Pour un résultat qui me plait, autant dire que je suis ravie et que je compte certainement y retourner ! Je trouve que le résultat est plutôt naturel, même si éloigné de mon idée de départ, qui reste mon objectif à terme. Ci-dessous des photos de ma couleur après quelques jours.

Cheveux coloration végétale

Photo de mes cheveux après ma coloration végétale #naturel #coloration

Cet article a pour but de vous faire partager mon expérience concernant le henné et les colorations végétales. Il ne s’agit pas d’un tuto, mais d’un petit retour sur ce que j’ai pu découvrir. Il peut être assez compliqué de se lancer quand on ne sait pas à quoi s’attendre et j’espère que grâce à ce texte vous aurez un peu moins peur de passer au naturel. Attention cependant, quand on commence avec le henné, il est très difficile de repasser au chimique. Ceci s’expliquant par le fait que le henné gaine le cheveux ce qui empêche les colorations chimiques de tenir. Il faut donc bien décaper le cheveux pour enlever la pellicule laissée par le henné. Le henné ne tient pas très longtemps non plus (2 mois environ), du moins au début, c’est en répétant l’opération dans le temps que la couleur reste. C’est aussi pourquoi faire une coloration chimique après n’est pas une bonne solution, car celle-ci partira en même temps que le henné. De plus, certains hennés qui contiennent du plomb comme je l’ai évoqué plus haut peuvent alterner les couleurs chimiques et rendre les cheveux verts par exemple. Personnellement, je suis sûre de continuer avec le henné mais il ne faut jamais dire jamais n’est ce pas ?

 

 

 

Et vous, vous avez déjà testé la coloration végétale ? Vous avez envie ?

 

 

 
Signature Affectueusement Votre
 


 
Sources

Les dangers des colorations chimiques ici et
Le henné

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

 

2 Comments

  • Reply bordelaise-by-mimi.com 16 janvier 2017 at 19 h 46 min

    Hello Gaetane,
    comment vas tu ? Je te rejoins carrément sur cette article, la coloration végétale, c’est la vie! Mes cheveux avaient gavé morflé avec les colorations chimiques. Grasse aux teintures végétales, ils ont repris du poil de la bête! J’ai testé le hénné une première fois puis la coloration aux plantes (sans hénné) et les deux m’ont vraiment plus 🙂
    Bisous et bonne soirée,
    Mimi

    • Reply Affectueusement votre 16 janvier 2017 at 19 h 49 min

      Salut ! Ça va, merci et toi ?

      C’est vraiment top pour continuer à faire des colorations et ne pas abîmer des cheveux.
      Tu as testé toi même ou en salon ? Ou les deux ?

      Belle soirée à toi aussi, et merci pour ton commentaire ! ♡

    Laisser un commentaire