Mes jambes

MOOD // Je me sens socialement différente

 

Bonjour cher.es lecteurs.trices,

Ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit sur moi, sur ce que je ressens en ce moment. Aujourd’hui est un jour ou j’en ai envie. Ce n’est pas un sentiment passager, c’est plutôt constant, et je ne suis pas la seule dans ce cas.

Je ne suis pas une « vraie femme » askip.
Par là, je ne parle pas du fait que je me sente homme, ou non binaire. Mais que j’ai l’impression de ne pas être une « vraie femme » selon les normes de la société.
Vous allez me dire la société on s’en fout, mais c’est pas si simple. En privé, je ne ressens pas particulièrement de malaise. Mais en société, je me sens différente. Je n’arrive pas à assumer tous mes choix, sans en avoir un peu honte, à cause du regard des autres.

Je sais, quand on lit un blog, on a envie de trouver des gens qui ont confiance en eux, qui osent se montrer tels qu’ils sont et qui revendiquent tout ce qu’ils pensent ou font. Je n’y arrive pas encore.

Pour être plus claire, car je sens bien que là je vous perds haha, ma féminité ne coïncide pas vraiment avec l’idée de la femme que tout le monde se fait d’après notre société, les médias, etc.

Portrait de moi

Par exemple, je n’aime pas m’épiler, du coup je le fais rarement. J’ai une pilosité assez exacerbée, ce qui a toujours été une honte pour moi (comme pour beaucoup de femmes) mais aussi du duvet au dessus des lèvres. Je ne vais pas faire une récit sur pourquoi la société nous pousse à nous épiler et pourquoi garder ses poils si on le souhaite. Mais j’ai quand même envie d’en parler, d’extérioriser. Les premiers amours, la piscine, les autres tout simplement, m’ont toujours fait me sentir anormale de ce point de vue. Au point de tester toutes les méthodes pour éradiquer ces fameux poils : rasoirs, épilateurs, cire, lasers, ces mutilations étant toutes difficiles à vivre. Je sais que certaines personnes ne le vivent pas aussi mal, mais moi si. Tout le monde est libre de s’épiler, mais il faudrait aussi que ce soit le cas pour les personnes qui ne le veulent pas.

Mes jambes et mes poils

Avec le temps, j’ai réussi à m’affirmer un peu et à ne faire que ce que je voulais faire. Mais pas en public. Je n’ai pas honte de mes poils, mais du regard des gens. Je m’accepte comme je suis, poilue ou pas. Chez moi, ils sont à découvert, mais autrement, je m’arrange pour cacher mes jambes, mes aisselles, car je n’ai pas envie de m’épiler pour faire plaisir aux autres mais je n’ai pas envie d’être jugée non plus. Je suis coincée dans cette dualité. Alors j’arrive de plus en plus à assumer, je montre plus souvent mes chevilles, mais ça va rarement plus loin. J’admire celles qui osent, et j’aimerais pouvoir un jour. Mais pour le moment, je me sens socialement différente.

Ce n’est pas qu’une question de poils. Je n’ai jamais vraiment aimé me laver. Je me souviens petite, je faisais croire que j’avais pris ma douche sans que ce soit toujours le cas. Oui, vous avez bien lu, on va parler lavage du corps. Et non, je ne me lave pas tous les jours. J’entends déjà les réflexions : « tu es sale », « tu dois sentir mauvais », « c’est pas normal ». Encore une fois, j’ai pas de problème à assumer ça en privé, je sais ce que je fais et ça me va très bien (mon corps, ma santé et mon copain vont très bien, merci). Mais en société c’est différent. Entendre des gens rire sur le fait qu’ils ne se sont pas lavés aujourd’hui et donc qu’ils sont sales, ça me met toujours mal à l’aise. Je sais que je ne suis pas là seule encore une fois mais parmi mes proches, je pense pas en trouver beaucoup non plus. Du coup, difficile de ne pas se sentir socialement différente.

Moi me prenant en photo dans le miroir

Vous l’aurez peut-être remarqué, mais je me maquille rarement. En fait, on peut même dire que je ne me maquille jamais. Ça n’a pas toujours été le cas, mais depuis quelques temps, j’ai arrêté. Ça me prenait la tête, ça me gênait, bref. Et puis ça va plutôt avec mon état d’esprit « minimaliste » donc ça me va bien. D’ailleurs, si vous ressentez ça et que vous continuez à vous maquiller, je vous invite à lire mon article à ce propos. Mais ce n’est pas que le maquillage.

Je ne suis pas quelqu’un qui « prend soin de soi ». Je n’aime pas me mettre des crèmes, des soins sur le visage et le corps. Je le fais de temps en temps avec plaisir, mais autrement je me force. Pour me sentir mieux, avoir bonne conscience. Ne pas culpabiliser d’avoir des imperfections et ne pas paraître trop « négligée ». Mais j’ai toujours l’impression de ne pas être normale car je n’aime pas ça, de ne pas être « une vraie femme». Pareil pour les cheveux, je ne sais pas me coiffer, ça me prend du temps et je préfère mes cheveux au naturel. Alors parfois, ça ressemble pas à grand chose, on va être honnête haha ! Toute cette coquetterie, ça m’échappe et ça me fait me sentir socialement différente.

Portrait de mo

Enfin, je ne suis pas une « jolie » femme. Je ne veux pas que l’on sorte les violons, c’est ok, j’en suis consciente, et puis je me trouve quand même jolie parfois. Je ne suis juste pas dans les standards de beauté, je le sais. Je suis petite, j’ai des lunettes, un visage rond, un corps pas vraiment tonique, une petite bouche, la peau pâle, des petits seins (et je ne porte pas de soutien-gorge), des boutons. Les standards de beauté ne sont pas les mêmes selon les pays, selon les communautés et selon les gens en général. Mais j’ai toujours ressenti ça. Je suis la bonne copine sympa. Et j’avoue que cela me pèse un peu. J’ai un chéri parfait qui ne me fait pas du tout sentir comme ça. Je dirai que c’est encore une fois la société qui me le fait ressentir, et mon reflet dans le miroir. Et oui, je reste quand même plutôt dans les « normes », je ne suis pas à plaindre. N’empêche que…

Mon reflet dans le miroir

Je sais, se sentir femme, ça ne se limite pas qu’à ça. C’est d’ailleurs clairement ce que je revendique. Tout le monde à sa définition et elles sont toutes valables. Mais je déplore le fait qu’une seule féminité soit validée par la société, celle de la femme épilée, qui se lave tous les jours avec des produits qui sentent le bonbon, qui se fait des masques, qui choisit soigneusement sa tenue et qui se maquille et se coiffe tous les jours (j’ai rien contre ça hein, moi ça ne ma convient pas, mais libres soient ceux et celles qui aiment). Heureusement, les mentalités évoluent, de plus en plus de femmes brisent tout ces mythes et assument (coucou Caro de la Carologie <3). Ce n’est plus si étrange de ne pas vouloir être cette femme. Du moins sur les internet. Car IRL (In Real Life, dans la vraie vie), ce n’est pas si accepté. Et il faut avoir une grande confiance en soi pour faire face aux moues, aux froncements de sourcils et aux moqueries. J’aimerais me dire que cette confiance en soi, je l’ai, mais ce n’est pas vraiment le cas.

Je ne suis pas là pour me plaindre, il y a laaaargement pire que ce sentiment (#personnesracisées #personnesnonbinaires #homosexuel.les etc), mes poils ne se voient d’ailleurs pas vraiment sur les photos, mais j’avais besoin de poser ça. Prendre le risque que ce soit lu, sans en parler ouvertement aux gens que je connais. Faire un pas, en espérant qu’il passe un peu inaperçu, ou pas.

Pour les gens qui ressentent la même chose, n’hésitez pas à venir me parler, ça me fera du bien. Je vous incite à continuer à faire ce que pensez être bon pour vous, à ne pas vous dénigrer.

Pour ceux qui trouve ça anormal, s’il vous plait, gardez votre avis. Essayez de passer votre chemin et la prochaine fois que vous verrez les poils d’une fille en jupe, dites-vous que ça ne change rien à votre vie. Et si vous souhaitez en savoir plus sur tous ces sujets, Caro citée plus haut et Gala en parlent très bien.

En espérant avoir permis à certaines personnes de se sentir mieux, je vous souhaite une belle journée.

La bise

 

 

 

Signature Affectueusement Votre

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

14 Comments

  • Reply Rosalyne 14 novembre 2018 at 23 h 15 min

    Je trouve ton article à la fois intéressant et émouvant ! Et je comprends totalement ce que tu as écrit. Je partage d’ailleurs ton avis, mais pas forcément avec les mêmes exemples — on est tous différents, of course ! 😉

    Je ne me maquille pas beaucoup, je déteste porter du vernis, du rouge à lèvres — donc je n’en mets jamais —, je porte jamais de talons, j’adore le sport, les jeux vidéos, coder des sites web etc. Mais il n’y a pas de mal à ne pas correspondre à ces « critères » que nous impose, nous pousse la société en général.

    C’est top que tu aies fait un pas en avant en écrivant cet article ! 🙂

    • Reply affectueusementvotre 15 novembre 2018 at 9 h 04 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Oui je remarque que plusieurs personnes s’identifient mais pas pour toutes les mêmes raisons.
      Le vernis ça fait des années que je n’en ai pas mis je pense. Trop d’entretien et de temps perdu pour moi haha et pareil pour les talons. Je ne les supporte pas du coup, la taille du talon ne dépasse pas 5cm en général. Et les jeux vidéos mais tellement ! C’est dommage qu’on ne voit pas plus de filles jouer car j’adore ça…
      Bref, merci à toi pour ta contribution. Ça me fait très plaisir.

  • Reply Sophie 15 novembre 2018 at 7 h 42 min

    Merci pour ce très bel article très touchant et plein de verité 🙂 je me retrouve totalement dans tes propos. Bises.

    • Reply affectueusementvotre 15 novembre 2018 at 9 h 08 min

      Merci à toi pour ce petit mot. Ça me fait vraiment plaisir et en même temps ça me rend un peu triste, de voir que je ne suis pas seule.
      N’hésite pas si tu as envie de parler !

  • Reply ISABELLE M. 15 novembre 2018 at 8 h 53 min

    Bonjour,
    Merci pour ce blog ça me fait du bien de lire vos articles. Beaucoup de gens, hommes comme femmes ont peur d’être sales ou pris comme tel alors que prendre une douche par jour n’est pas recommandé par les dermatos! Moi j’aime bien me laver mais je ne vois pas l’intérêt de gaspiller de l’eau inutilement. J’avoue que j’aime avoir les jambes lisses mais quand j’ai des poils c’est pareil, au debdé je me dit ‘tabt pis, on les emm..’ mais finalement je les planque aussi. Dur dur. Mais bon la cheville, c’est un bon début ☺. En tout cas une chose est sûre, la féminité n’est pas dans l’hystérie des 2 douches par, ni dans l’épilation ! Voir le livre ‘king kong théorie’ de Virginie Despentes, elle parle très bien de ça. Bonne journée avec ou sans poils !

    • Reply affectueusementvotre 15 novembre 2018 at 9 h 11 min

      Merci pour la recommandation et pour ce commentaire !
      Oui c’est clair que se laver trop souvent est mauvais pour la peau, et peut amener des problèmes qu’on assimile à la saleté comme les mycoses, un comble !
      C’est vraiment cette dualité qui n’est pas simple à vivre. Sentir que l’on n’est pas normal au naturel…
      Merci en tout cas et bonne journée (avec poils pour ma part) !

  • Reply linemourey 15 novembre 2018 at 17 h 52 min

    Hello ! Je crois que j’aime lire les blog où au contraire, il y a de la fragilité. Les blogueuses qui s’exposent sans faillent ne sont que dans du paraître. Toi, tu es dans l’être et c’est différent, authentique. On ne nous ment pas et c’est appréciable. Il n’y a pas cette rivalité, cette comparaison malsaine qu’il y a parfois sur les réseaux sociaux. C’est une rencontre émouvante et intime presque. Alors je te remercie pour ce moment et cet article que j’ai lu avec intérêt.

    La beauté on s’en fou, le charme c’est tellement mieux et tu en as c’est clair ! J’ai plusieurs amies qui ne s’épilent pas. Le regard des autres moqueurs n’est pas tjrs facile à assumer mais je les admire ! Continue comme ça ! Reste toi

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    • Reply affectueusementvotre 15 novembre 2018 at 19 h 16 min

      Merci, tes mots m’ont beaucoup touché.
      Oui, je suis d’accord, le charme ça fait tout. Et merci pour le compliment 🙂
      J’admire aussi celles qui assument tout, je les trouve même encore plus belles !
      Merci pour ce commentaire en tout cas !

  • Reply ElowWw 15 novembre 2018 at 22 h 24 min

    Merci pour cet article honnête qui en effet est loin des articles culpabilisants auxquels on essaie vainement de se comparer! Je n’ai jamais compris cette lubie de se laver tous les jours, en ce moment je suis chez moi tous les jours, il fait froid, est ce vraiment nécessaire de prendre une douche?!? Encore si je passais la journée dehors sous un soleil de plomb je vois l’utilité mais sinon… et je n’ai pas du m’épiler depuis 2ans, et mon chéri s’en fout! Et mes vernis sèchent dans leur pots car je ne les utilise jamais… mais en effet, le regard des autres est parfois compliqué, surtout que je travaille dans le textile, milieu où le féminisme est à son paroxysme!!! Donc encore merci pour ton article qui me fait me sentir moins seule!!

    • Reply affectueusementvotre 16 novembre 2018 at 8 h 56 min

      J’ai l’impression de me lire haha ! En effet ça ne doit pas être simple dans ce milieu… merci en tout cas pour ton commentaire qui me fait vraiment plaisir. Je ne pensais pas avoir autant de retours positifs !

  • Reply Chloé 19 novembre 2018 at 18 h 25 min

    Merci beaucoup pour ton article ! Cela résonne en moi, surtout la question des poils. Ils ne me dérangent pas mais quand je me regarde dans un miroir, je vois tous « ces défauts » qui me sautent aux yeux. Le duvet au dessus des lèvres notamment que j’ai beaucoup de mal à assumer. Je me demande toujours pourquoi et quels mythes/mensonges ont été créés autour des femmes ? ça ne me fait que me sentir mal à propos de mon corps..
    Ton article est très bien écrit et je partage complètement ton point de vue 😀

    • Reply affectueusementvotre 19 novembre 2018 at 19 h 21 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire. En effet ce duvet je ne peux pas m’empêcher de le voir aussi. Je n’y touche plus depuis quelques temps mais ce n’est pas facile… c’est fou de se dire qu’avoir des poils n’est pas normal et de se sentir mal pour ça ! En tout cas merci pour ces mots 🙂

  • Reply Marie E. 20 novembre 2018 at 18 h 37 min

    Un article touchant et dans lequel je me retrouve sur certains points.
    Je ne me maquille quasiment jamais, je ne me coiffe pas, je n’ai pas la « routine soin/cocooning » que tout le monde a, je ne mets pas (plus) de vernis, je ne mets pas de talons, je ne fais pas de shopping car je n’aime pas ça. Bien que j’assume ces différentes facettes de ma personne, j’ai souvent l’impression d’être une extraterrestre aux yeux des autres et ce n’est pas toujours facile de les revendiquer pleinement.
    Lorsque tu abordes le sujet des poils, cela me fait penser à une rencontre il y a quelques semaines dans une boutique parisienne. Une jeune femme (qui devait avoir un peu près mon âge ou peut-être un petit peu plus jeune) était en jupe est avait les jambes poilues. Personnellement ça ne m’a pas choqué, peut-être car je suis ouverte sur le sujet (bien que personnellement je n’aime pas ça), mais j’ai trouvé cette jeune femme tellement « courageuse » (ce n’est pas le bon terme mais je n’en trouve pas de meilleur). Car comme tu le dis, l’assumer personnellement est une chose, mais l’assumer devant les autres en est une autre. Et j’ai trouvé ça tellement chouette qu’elle assume pleinement sa pilosité. Car même si moi cela ne m’a pas dérangé, au vue de notre société actuellement, je suppose qu’elle a malheureusement du recevoir les regards de plusieurs personnes durant sa journée. Une petite anecdote que je voulais te partager et qui j’espère t’encouragera à t’assumer pleinement toi aussi. En tout cas le principal c’est d’être en accord avec soi-même.
    A bientôt,

    • Reply affectueusementvotre 20 novembre 2018 at 19 h 04 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire Marie.
      C’est bien que tu arrives ne serait-ce qu’un peu à assumer de ne pas être dans les normes de la société.
      J’aimerais pouvoir moi aussi sortir comme la personne que tu as croisé. Et les commentaires que j’ai pu lire ici me motivent vraiment ! Ça fait du bien. Je m’attendais pas à ce que cela interpelle des gens.
      Oui tu as raison, être en accord avec soi même c’est le plus important, même si des fois, on sort des stéréotypes et on a l’impression d’être bizarre.
      Je te remercie encore en tout cas.

    Laisser un commentaire