Ciel et nuages

MOOD // Je ne suis pas une influenceuse

 

Je ne suis pas une influenceuse.

Et je ne veux pas l’être. J’ai cru que je voulais l’être. Mais ce n’est pas pour moi.

J’ai un blog. Je raconte ma vie, sans en dire trop. Juste ce que je veux partager. Je parle de ce qu’il se passe dans ma tête, de mes idées, de mes rêves aussi. Il serait faux de dire que je ne cherche pas un peu d’attention. Je ne vais pas mentir. Mais je ne cherche pas à être adulée. A ce que je sois un « exemple », un modèle à suivre. Et plus j’avance sur ce blog, sur les réseaux sociaux, plus j’ai l’impression que pour toucher des gens, il faut créer un besoin. Et je ne veux pas de ça.

Je ne souhaite pas devenir influente, mais j’avoue que j’aimerais créer une sphère dans laquelle je me sentirai à l’aise, constituée de personnes avec qui je peux communiquer, sans fausses flatteries. Mais j’ai le sentiment qu’il n’y a pas de juste milieu. Si on veut partager et avoir un peu de retours, il faut respecter certains codes, qui ne me plaisent pas. J’entends par là, être super actif.ve sur les réseaux sociaux, se lier d’amitié avec des gens du milieu, mettre sa vie quotidienne en suspens pour ça. Consacrer son temps à liker et partager sans vraie intention.

Vue d'une montagne en été

Pour moi un like, un commentaire, c’est fort. J’en mets uniquement quand je pense que ça le mérite. Alors j’ai pas mal évolué et je suis moins avare. Mais je n’ai pas le like facile. Et c’est un problème car ce n’est pas comme ça que les réseaux fonctionnent. Pour être vu.es, il faut se faire voir. Et avec ça, il faut montrer un peu de sa vie privé, créer un sentiment d’intimité avec la toile. Je ne me sens pas de faire ça. J’ai bien essayé, de faire des stories, alors que je n’en avais pas vraiment envie, de publier certaines photos sans grand intérêt. Ce n’est pas moi.

Je suis quelqu’un de pudique. Je ne partage que ce que je pense intéressant à partager, je ne communique qu’avec des gens qui m’ont l’air sympa, et qui m’apprennent des choses, me distraient. J’essaie de faire la même chose en retour. Et je n’aime pas avoir l’impression de vendre quelque chose. Même s’il s’agit de produits éthiques. Et si mon intention au début n’était pas de faire ça, j’ai un peu l’impression que cela arrive, malgré moi. C’est ce que font les autres et c’est ce qui marche. Je ne veux pas faire ça.

Je n’ai rien contre les personne qui font ça, et qui aiment. Il en faut pour tout le monde, et on est tous différents. Je changerai peut être d’avis d’ailleurs. Et je suis des « influenceur.ses » que j’aime bien sur les réseaux sociaux. Mais je ne me vois pas faire ça naturellement. Il faudrait que je me force. Et ça m’angoisse.

Plante verte

De plus en plus, je me mets la pression des followers sur Instagram. La course à la popularité. Je me suis sentie prise au piège et j’ai tendance à me comparer. A me dénigrer, me trouver nulle. Il faut donc que je me détache de tout ça car c’est toxique. Je ne dis pas que j’abandonne. J’aime Instagram, et mon blog. Je vais continuer à poster des photos qui me plaisent, populaires ou non. A parler de sujets qui me touchent et me passionnent, même si ce n’est pas forcément SEO friendly. Je vais tenter de publier que lorsque j’en ai envie, pas forcément de façon régulière. Et je vais évoluer. Et puis peut-être que je vais changer d’avis, pour finalement vouloir ce type de mode de vie. Pour l’instant, je fais comme je le sens, sans m’imposer de contraintes.

En cette fin d’année, je sens que le changement va opérer, et cela va se ressentir aussi ici. Je vous souhaite de passer une bonne année 2019. J’ai pour ma part des petites choses en tête, dont je vais parler ici très bientôt.

Plein de bonheur sur vous.

La bise

 

 

 

Signature Affectueusement Votre

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

2 Comments

  • Reply linemourey 3 janvier 2019 at 15 h 51 min

    Oh, comme je me reconnais dans ton message. Il est très dur de prendre du recul et de ne pas se comparer aux autres blogueuses / influenceuses. Moi même j’en deviens accro à mes statistiques et je me trouve ridicule ! Je lis certains blogs et je vois que certaines ont 650 000 visiteurs dans l’année voire le millions et là, je me dénigre illico. Mais pourquoi ?! On n’a pas le même blog, pas la même ligne éditoriale, on ne touche pas le même public. Et je suis d’accord avec toi, pour être reconnue, il faut donner de sa personne. en terme de temps, d’énergie et d’investissement (financier oui oui) mais aussi en terme de soi. Donner de soi, de ses expériences, se raconter finalement. Et ça, ça plait ! Ouaip, sauf que moi, avec mon métier de psy, j’ai pas vraiment le « droit » de faire ça et j’en ai pas vraiment envie. Je dois être une page blanche sur laquelle les personnes se projettent ! Surtout si je viens à les rencontrer IRL dans mon cabinet. Et gérer toute la communication FB, Insta et autre, j’ai l’impression de devenir community manager ! ARG !

    Courage à nous ! Et lâchons prise pour cette nouvelle année !
    Line de https://la-parenthese-psy.com

    • Reply affectueusementvotre 3 janvier 2019 at 18 h 32 min

      On n’a pas la même parcours mais en effet, on a la même impression. J’ai envie d’arrêter de me comparer, j’aimerais que ça ne compte pas pour moi. C’est pour ça qu’il faut que je me recentre sur moi-même je pense.
      Quand tu parles de ton quotidien, qui n’est pas instagramable, c’est pareil pour moi, j’ai une vie très classique et je n’ai pas envie d’en parler car ça n’intéresse pas et c’est normal ! Quand j’aurai des choses à dire, on en reparlera haha !
      C’est le mot : lâcher prise ! Merci pour ton commentaire 🙂

    Laisser un commentaire