Photo d'un ordinateur sur un bureau

10 conseils pour acheter d’occasion sans se faire arnaquer

 

Aujourd’hui je doute. Je dois prendre une décision importante dans ma vie pro et je doute. Je ne vais pas trop m’étaler sur le sujet car… c’est pas le sujet, et que j’en parlerai quand les choses seront définitives. Mais en ce moment je me pose des questions, comme vous avez pu le voir si vous avez lu mes derniers articles. Ça se concrétise et j’ai peur du changement. J’en ai envie mais j’ai des réticences. Bientôt, tout sera plus clair, et en attendant, on va papoter d’autre chose.

En réfléchissant à des façons de s’habiller éthique (oui, j’ai des passe-temps passionnants), je me suis dit que le marché de l’occasion était sans doute une des meilleures options. D’une part parce que c’est écologique, on réutilise ce qui existe déjà sans produire d’avantage ou jeter et donc en ne polluant pas. Sachant que l’industrie textile fait des ravages à cause de la fast-fashion, c’est intéressant. Mais aussi parce que ça a un côté social. Cela permet de s’entraider car c’est un moyen économique de se faire plaisir et une façon de s’habiller quand on n’a pas forcément le budget, c’est plutôt éthique. Surtout que ça évite de donner directement de l’argent à une entreprise qui n’a pas de super pratiques par exemple. En plus on tombe parfois sur des perles rares, des fringues vintage hyper classes et ça permet de ne pas avoir les mêmes articles que tout le monde, ou alors de shopper le haut qui n’était plus à votre taille en magasin. L’idée de se dire que le vêtement va connaître plusieurs propriétaires, c’est assez étonnant. Et parfois un peu rebutant pour certains. C’est pour cela que j’ai décidé d’écrire cet article.

Photo d'une femme tenant une veste dans un magasin d'occasion
Image tirée de la série Girlboss de Netflix

 

Je me suis dit que tout le monde n’était pas prêt à acheter d’occasion et c’est dommage. La raison qui ressort le plus c’est la peur de l’arnaque. On peut redouter de recevoir un article en mauvais état, pas identique à ce qu’on nous a décrit ou même rien recevoir du tout ! Dans le cas des friperies, vous ne risquez pas grand chose. C’est un bon moyen de changer un peu sa garde-robe en respectant la planète et vous pouvez essayer avant d’acheter.

Mais si vous préférez les sites d’occasion en ligne, c’est une peur légitime car pratiquant cette technique depuis pas mal de temps il n’est déjà arrivé de me faire avoir. Pas de grosses sommes heureusement. Mais si on connait les bonnes pratiques et que l’on fait attention, tout se passe bien. Je vais donc vous donner mes astuces pour éviter les arnaques et déconvenues, bande de petits chanceux ! Et cela concerne la vente, l’échange et l’achat !

 

1 Demander plusieurs photos et des vraies (pas issues d’internet) avec des zoom si nécessaires afin de se faire une idée la plus réaliste de l’article, de l’état et notamment de la couleur.

2 Posez toutes les questions que vous voulez : les dimensions, les détails, les matières, l’état. Le but est d’en savoir un maximum sur l’article. Sur certains sites, cela vous permet de vous faire rembourser si au final l’article n’est pas fidèle à la description. Mais pour cela, il faut pouvoir le prouver. On pose un max de questions donc !

3 Se renseigner sur la taille indiquée et comment taille vraiment l’article. Soyez sûr.es que la taille indiquée est bien celle de l’étiquette et non pas ce que la vendeuse estime. Parfois un jean taille petit pour une personne mais pas pour une autre. Et ensuite demandez si l’article taille correctement.

4 Effectuer une remise en mains propres dans un lieu public pour voir l’article si possible et éventuellement l’essayer. Si cela ne correspond pas à vos attentes vous pourrez toujours refuser. Cependant, demandez un maximum d’info avant quand même pour éviter de faire déplacer la personne alors que vous auriez pu vous rendre compte de certains détails avant.

 

 

5 En cas d’article de luxe, il faut vous assurer qu’il s’agisse d’un vrai modèle. Demandez s’il s’agit d’une contrefaçon, d’une imitation ou d’un véritable article. La différence est importante. S’il s’agit d’une contrefaçon, c’est illégal. On le reconnait difficilement car tous les aspects de l’article sont recopiés. S’il s’agit d’une imitation, seulement le design sera identique, le logo ne sera pas exactement le même par exemple. Pour cela demandez un certificat d’authentification ou un numéro de série si l’article en possède. Rendez-vous dans une boutique officielle, ou envoyez un mail ou un tweet/message Facebook à la marque avec les photos de.de la vendeur.se et tous les détails. Ne vous précipitez pas. Si vous cherchez une imitation, c’est autre chose.

6 Toujours sur les articles de luxe, méfiez-vous des prix trop bas. Les offres trop alléchantes sont parfois frauduleuses.

7 Utilisez des sites sécurisés et un moyen de paiement sûr. Cela vous assure une certaine tranquillité. Certains sites ont des plateformes sécurisées mais sur Leboncoin par exemple, vous n’avez pas cette option. Évitez dans tous les cas les mandats cash et Western Union qui ne sont absolument pas sécurisés et ont pour but d’envoyer de l’argent sans recours. La méthode la plus sûre reste Paypal. Veillez à payer en mode « Bien et services » pour avoir une assurance en cas de litige. Vous payez une commission mais c’est mieux que de se faire arnaquer. Si vous payez en mode « Entre proches » vous n’aurez aucun recours. Ne vous laissez donc pas influencé.es par le.a vendeur.se si il.elle vous force à passer « Entre proches ». De plus, n’envoyez pas d’espèces par la poste ! Si l’argent est perdu, c’est mort et si la personne le reçoit elle peut très bien vous faire croire le contraire.

8 Si le site que vous utilisez à un système de profil, faites un tour sur la page du.de la vendeur.se. Regardez les avis, vérifiez qu’ils aient l’air honnête et vrai. Contactez les personnes ayant déjà acheter à cette personne si possible. Assurez vous que vous avez affaire à une personne sérieuse. Et cela vaut si vous vendez aussi.

Imprim écran de mon profil sur Vinted, site d'occasion
Mon profil sur Vinted

 

9 Cherchez sur internet, ou sur le forum du site s’il en a un, plus d’info sur la personne. Si vous avez son adresse email ou un pseudo par exemple et si vous avez un doute. Cherchez des photos de l’article en question pour voir s’il s’agit de la photo originale. Vous pouvez même uploader les photos directement sur Google pour voir si les mêmes ressortent.

10 Mesurez le sérieux de la personne en fonction de sa façon de s’exprimer. Cela ne veut pas dire que si on ne s’exprime pas en vers, on n’est pas sérieux. Mais cela peut vous donner quelques pistes quand même, notamment sur l’age de la personne. A vous de vous faire votre propre avis ensuite.

 

_____________________________

 

Toutes ces recommandations doivent vous servir à vous protéger et à vous assurer de réaliser une bonne transaction. Et cela concerne aussi les échanges/trocs. En regardant comme ça, on se dit que cela fait beaucoup à retenir et ça peut faire plus peur qu’autre chose. La meuf qui fait tout l’inverse que ce qu’elle veut faire haha ! Mais en fait, c’est hyper simple. Il suffit de ne pas être trop crédule. Et si vous vous faites avoir d’une petite somme, dites vous que cela arrive à beaucoup et faites en sorte que cela ne se reproduise plus en étant plus vigilent.e ! En plus en majorité, tout se passe très bien et les gens sont sympas !

 

Je vous donne maintenant quelques sites d’occasion si ça vous dit  :

Vinted : sécurisé 

Vide-dressing : sécurisé 

Leboncoin : pas sécurisé 

Groupes Facebook : pas sécurisé 

 

_____________________________

 

J’espère que cela vous aura un peu motivé à vous intéresser au marché de l’occasion et que cela vous aura fait.es sentir plus à l’aise et moins nerveux.se à l’idée d’essayer. N’hésitez pas à venir discuter en commentaire !

 

 

Utilisez-vous des sites d’occasion ?

Pourquoi ?

 

 

 

Signature Affectueusement Votre

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

 

No Comments

Laisser un commentaire