Bannière de l'article Parlons un poco éthique

#2 Parlons un poco … éthique

 

Hello la compagnie !

 

On démarre l’année avec un nouveau texte qui fait suite à mon premier article de la série  « Parlons un poco… » ou je développais un peu le sujet du veganisme. Je reviens donc aujourd’hui pour vous faire part d’une idée chère à mon cœur, l’éthique.
Illustration d'une fleur et l'inscription Ethique #ethique

L’éthique dans un sens large est propre à chacun. C’est respecter des valeurs. Les valeurs, ça peut varier d’une personne à une autre. Pour moi l’éthique, c’est se soucier du bien être des autres. C’est faire en sorte que chacun se sente bien mais c’est aussi respecter la morale. Vous allez me dire encore une fois, tout le monde n’a pas la même définition de la morale. Soit, mais en général, on revient tous à un terme commun : le respect. J’y reviendrai souvent sur mon blog car je trouve ça super important.

 

Dans notre société, on nous apprend à consommer. « Faut bien que ça fasse tourner l’économie ma bonne dame ! ». Oui mais… quand on achète un nouveau grille-pain par exemple, on paye pour un produit soit, mais on paye aussi pour des valeurs, celles véhiculées par l’entreprise vers qui on se tourne. Ce que je veux dire, c’est qu’en achetant, on cautionne plus ou moins ce que fait l’entreprise, on valide via notre acte d’achat. C’est comme si nous étions en train de voter ou si nous étions des actionnaires et que nous désirions mettre de l’argent dans une boîte. En réalité, c’est nous qui influençons les entreprises, même si on l’oublie trop souvent. C’est pour ça qu’il est important de se renseigner avant d’acheter. Ça vaut pour tout d’ailleurs, les fringues, le matériel électronique, la nourriture, etc.

 

Pour les vêtements (ou autre objet en fait) il suffit de se rendre sur les sites internet des marques et de lire la partie les concernant, souvent appelée « about us ». En général, cette page leur permet d’expliquer leur concept et de mettre en avant leur qualités. Ensuite, il est tout à fait possible de poser des questions aux community managers via les réseaux sociaux. Je le fais souvent pour savoir si un article comporte du cuir par exemple ou pour savoir où a été fabriqué le produit que je convoite. C’est à ce moment que l’on peut apprécier l’efficacité de certaines marques à gérer leur service client aussi. On peut aussi observer la communication de la marque, sur Instagram par exemple. Voir comment travaillent les gens, ça peut aussi permettre de se faire une idée de l’aspect social de l’entreprise.
Pour finir, je pense qu’il faut faire un peu de recherches sur le net, car l’entreprise ne vous dira pas qu’elle fait fabriquer ses produits dans des locaux insalubres en Chine par exemple. Je m’adresse bien sûr au gens ayant envie de faire un peu plus attention à leur mode de consommation. Et je ne vous donne pas d’ordre non plus, seulement des pistes pour vous aider. Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas souvent facile, mais quand j’ai un doute je n’achète pas.

Capture écran de la page Who we are du site The Reformation #ethique

Pour la nourriture, il s’agit en majeure partie de recherches sur internet. Et puis suivre l’actualité. C’est comme ça que l’on sait que l’huile de palme fait des ravages par exemple. En ce qui concerne le matériel électronique c’est un peu plus compliqué je trouve. Personnellement en tout cas, car je suis plutôt férue de nouvelles technologies. Et on sait que les grandes marques de ce domaine et donc les plus performantes n’ont pas des pratiques super éthiques. Je me tourne pour le moment vers le marché de l’occasion le plus possible. En achetant d’occasion, on agit de façon éco-responsable et on ne donne pas de l’argent à une entreprise qui ne respecte pas nos valeurs. C’est plutôt un bon compromis je pense.

 

La provenance aussi c’est méga important. On sait que dans certains pays, on se fiche du salaire et de l’age des employés. Aucune règle n’est établie. Et c’est pas forcément positif d’encourager ce type de système juste pour faire des économies. Alors on ne peut pas tous acheter des fringues hors de prix, je le conçois tout à fait. Car oui, acheter du Made In France, ou des produits réalisés dans des matières rares, difficiles à exploiter ou nécessitant des techniques de fabrication complexes, ça revient plus cher. De même lorsqu’on achète à une entreprise qui paie bien ses employés et qui leur fournit des conditions acceptables. L’argent dépensé par l’entreprise devra se retrouver dans le prix final, c’est logique. Par contre on peut limiter ses achats et économiser pour une belle pièce de temps en temps. J’en viens donc au minimalisme ou tout simplement au fait de consommer intelligemment. J’ai été tenté au début d’acheter myriade de trucs VEGAN pour remplacer mes chaussures, pulls, etc. Mais je pense qu’il est mieux de garder mes vêtements le plus longtemps possible (jusqu’à ce qu’ils ne soient plus mettables ou qu’ils ne me plaisent plus, on peut se faire plaisir quand même) et les revendre ou les donner à des asso. par exemple. Maintenant je tente d’en acheter que si j’ai un coup de cœur et que je vais remplacer une pièce de mon dressing (une robe noire par une autre).

 

Il faut donc se renseigner sur le pays de fabrication. Ça aide à en apprendre plus sur l’éthique d’une entreprise. Alors se géolocaliser en Asie ne veut pas dire qu’elle ne tient pas compte de ses employés par exemple. Mais personnellement ça me pousse à me renseigner davantage (vous remarquerez le nombre de fois où j’ai employé le mot « renseigner »). Et on découvre que certaines entreprises produisent en Chine mais permettent à leurs employés de disposer de bonnes conditions de travail. De plus, le fait de produire en Europe ne veut pas forcément dire que c’est sous de bonnes conditions.

Photo issue du site de la marque Nicole Bridger ou l'on voit une femme de dos travaillant dans une usine #ethique #social

J’associe donc l’éthique au respect des Hommes mais je l’élargie aux êtres vivants. C’est pour cela que je parle de produits VEGAN qui n’exploitent pas les animaux. Ce n’est pas pour me donner un genre, c’est quelque chose que je trouve vraiment important. Et puis, quand on essaie de minimiser son impact sur les animaux on se rend vite compte que ce n’est pas simplement une mode passagère.

 

J’élargis aussi le concept à la planète. Égoïstement car sans elle et l’environnement, on est tout simplement morts, mais aussi philosophiquement. J’en parlerai dans le prochain article du thème #spoil.
L’idée c’est de faire plus attention à ce qu’on souhaite acheter, en prenant en compte le produit et tout ce qui va avec.

 

En résumé, j’achète moins mais de qualité, je privilégie l’aspect éthique et écologique et au final, ça reste économique. Je n’ai jamais été une grosse compulsive en terme d’achat donc je ne suis pas handicapée par ce mode de vie, il me convient très bien, et cela ne veut pas dire que je ne craque jamais.

 

Je finirai cet article avec une phrase culcul la praline mais qui fait assez sens. Je pense qu’en agissant ainsi, on construit le monde de demain. Je pense que nos actions ont des conséquences, aussi minimes qu’elles soient.

 

 

 

Mais vous, vous en pensez quoi ? Est-ce un sujet qui vous touche ?

 

 

 
Signature Affectueusement Votre
 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

 

3 Comments

  • Reply SOLDES MINIMALISTES : POURQUOI ? | Affectueusement Votre 23 janvier 2017 at 11 h 07 min

    […] pour limiter les coûts et pouvoir proposer des pièces à moindre prix. J’en parle dans mon article sur l’éthique. Mais ça a aussi des conséquences écologiques (déchets, utilisation excessive d’eau). […]

  • Reply #3 PARLONS UN POCO… ECO-RESPONSABLE | Affectueusement Votre 20 février 2017 at 11 h 11 min

    […] derniers articles certains principes qui me tiennent à coeur, à savoir le mode de vie VEGAN et l’éthique. Je vous invite à les lire si cela vous intéresse. Dans celui-ci, je voudrais m’exprimer […]

  • Reply 4 CONSEILS POUR S’INVESTIR & AGIR | Affectueusement Votre 13 mars 2017 at 11 h 55 min

    […] de trouver des organismes et entreprises en fonction de vos valeurs. Pour ce qui concerne l’éthique, l’écologie et le mouvement vegan, j’ai fait quelques articles pour vous donner plus […]

  • Laisser un commentaire