Photo d'une femme faisant les magasins avec un Shopping Bag

Soldes minimalistes : pourquoi ?

 

Hello !

 

Mercredi 11 janvier sonnait le début des soldes d’hiver 2017. Un moment épuisant lorsqu’on continue à se rendre en magasin pour se livrer à un véritable marathon du porte-monnaie. Un moment épuisant aussi pour son compte en banque car même si les prix sont « intéressants », on a toujours tendance à abuser et à craquer pour des articles non soldés. Un moment où les articles / vidéos « HAUL » ou « SOLDES » pullulent.
J’ai pour ma part un sentiment étrange lors de ces périodes. Un sentiment positif car si j’ai quelques achats à faire, je vais pouvoir profiter de réductions et un sentiment qui l’est un peu moins quand je pense à la folie que cela provoque. Y’a qu’à voir le Black Friday aux Etats-Unis pour se rendre compte de l’état dans lequel se mettent les gens. Pour acheter. Donner de l’argent. Cela reflètent bien sûr la précarité d’une certaine partie de la population, qui a besoin de prix bas pour s’équiper et s’habiller, mais cela met surtout en avant les effets néfastes de la société de consommation. Jusqu’où ira-t-on pour une télé écran plat ?

Photo prise lors du Black Friday représentant un gros groupe de personnes autour de cartons de télés dans un magasin #blackfriday soldes

Les soldes, c’est aussi pour beaucoup l’occasion d’avoir de nouvelles fringues. Ca encourage donc la fast-fashion. La fast-fashion, c’est le fait de produire des vêtements et des tendances à une vitesse folle, pour faire en sorte de renouveler sa garde-robe un max. En général, ça a des conséquences néfastes sur les ouvriers, pour limiter les coûts et pouvoir proposer des pièces à moindre prix. J’en parle dans mon article sur l’éthique. Mais ça a aussi des conséquences écologiques (déchets, utilisation excessive d’eau). J’en parlerai très prochainement. C’est pourquoi il est à mon sens important d’acheter local mais cela ne fait pas tout.

La matière première peut être récoltée de façon peu éthique et peut aussi nuire à l’environnement tout en achetant un produit fabriqué en France. Mais qu’on s’entende bien, c’est déjà positif de se soucier de tout ça je pense, même si on achète du local pas forcément bio. Il faut agir à son rythme et ne pas se culpabiliser car au fond, les consommateurs ont leur part de responsabilité, mais les industriels et les lobbies … n’en parlons pas. Et puis, enfin, ça a des conséquences sur notre société.

Cela nous incite à consommer de plus en plus, sans vraiment réfléchir, en faisant appel à nos affects. C’est à peu près ce que nous faisons dans beaucoup de domaine et c’est ce qui, à long terme, est dévastateur. C’est aussi ce que cherchent les équipes marketing des entreprises, vendre en faisant appel aux sentiments : ce pull me rend tendance, je me sens belle, ce jeu va me faire vivre des moments uniques d’amusement intense (j’abuse un peu haha),… Je le sais car je bosse dans ce secteur (bouuuh). On arrive plus à vendre lorsqu’on touche aux sentiments car la réflexion n’a plus sa place, la réflexion qui est terre à terre et qui vous fera vous rendre compte que vous n’aviez pas réellement besoin / envie du dernier fond de teint de chez Sephora. Cette stratégie est très efficace et qui plus est pendant les soldes, où on achète énormément de façon irrationnelle.

L’acte d’achat finit par définir qui nous sommes. Montres moi ce que tu as et je te dirai qui tu es. Certains deviennent des acheteurs compulsifs, qui ne se voient pas vivre sans acheter, encore et toujours, car cela leur provoque du plaisir, de la joie. Se sentent tristes et déprimés s’ils ne font pas les magasins et s’ils ne reviennent pas de leur virée avec quelques sacs. Et c’est encore plus simple sur Internet. Quelques clics pour acquérir ce que l’on souhaite. On nous incite de plus en plus à acheter, sans nous laisser le temps de réfléchir et de se dire « pourquoi ?».

Photo d'un bras émergeant d'une pile de vêtements soldes

Vous aurez sans doute compris que je ne suis pas une accro des soldes (sans blague). Ça peut paraître étrange pour une personne qui tient un blog dont le slogan fait référence à la mode. Pour moi la mode ce n’est pas avoir un dressing rempli de 10 000 pièces (que je ne porterai pas soit dit en passant). Pour moi la mode c’est savoir ajuster une tenue avec des pièces phares, des basiques, une touche d’originalité, du style. Surtout quand on se rend compte des conséquences qu’a le marché du textile sur la planète et la population. Je ne jette pas la pierre sur les personnes qui aiment faire les soldes, c’est agréable et même si je le fais de moins de moins, je l’ai aussi beaucoup fait et continue parfois. Mais aujourd’hui si je n’ai besoin de rien ou si je n’ai pas eu de coup de coeur pour un pièce, j’essaie de ne pas acheter. Ça s’explique aussi par le fait que j’essaie d’économiser et de réduire mon dressing et le nombre d’objets inutiles dans mon appart. Une volonté qui s’inscrit dans une démarche minimaliste, même s’il faut l’avouer je suis loin du compte. Et ce n’est pas une privation pour moi, car je sais où sont mes priorités.

Cet article n’a pas pour but de démontrer par A + B que les soldes, c’est pas la joie. Juste de vous informer sur les conséquences que ça engendre. On est souvent porté.es par l’euphorie de l’événement, et c’est ce que veulent les entreprises. Pour que l’on puisse encore et toujours consommer, quitte à dégrader les droits des êtres vivants partout dans le monde et l’environnement.

Deux photos représentant d'un côté une jeune asiatique avec un panneau I made it for 0.60$ et portant une robe jaune, de l'autre côté une autre jeune femme avec la même robe et un panneau avec l'inscription I bought it 50$ #fastfashion soldes
Image tirée du documentaire The Sweatshop

Après tout ça, peut-être vous demandez-vous si j’ai quand même profiter des soldes. Et bien pas tout à fait. Samedi 14 janvier, avait lieu la VeggieWorld à Lyon et je m’y suis pointée, forcément. Pour l’occasion, beaucoup d’exposants proposaient des tarifs promotionnels, c’est un peu comme des soldes non ? Quoi qu’il en soit, j’ai fait quelques achats, mais je vous ferai un article détaillé de l’événement et de mes emplettes. J’ai aussi besoin de faire des achats pour le voyage en Thaïlande qui aura lieu dans 3 semaines (j’en parle un peu ici), mais je n’ai pas trouvé beaucoup de marques qui me conviennent et qui fassent des soldes. J’ai donc fait un autre choix, je vous ferai encore une fois un article à ce propos. Cependant j’ai aussi besoin de changer mon maquillage (qui se fait vieux) et je vais peut-être profiter des soldes pour commencer.

 

 

J’espère que cet article vous aura apporté un autre axe de réflexion au sujet des soldes. Le tout c’est d’orienter nos actes pour qu’ils reflètent ce que nous voulons pour l’avenir. C’est montrer aux dirigeants de ce monde que nous sommes aussi décisionnaires et que nous avons notre mot à dire. Que ce monde dans lequel ils vivent, nous le partageons. Nous devons le façonner et faire évoluer les mentalités par nos prises de décision. Si nous continuons dans cette voie, sans réfléchir, aucun changement n’est possible. Reste à savoir quels changements nous voulons apporter.

 

 

 

Qu’en pensez-vous ? Faites-vous toujours les soldes ?

 

 

 
Signature Affectueusement Votre
 


 

 
Sources

La fast-fashion
Les soldes

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

 

13 Comments

  • Reply lucie 23 janvier 2017 at 15 h 13 min

    Je suis tombée sur ton article via hellocoton. Je trouve ça dommage de se servir pour illustrer ton propos d’une image (la deuxième) tirée d’un documentaire sans en citer le nom, d’autant qu’il viendrait appuyer ton point de vue…

    • Reply Affectueusement votre 23 janvier 2017 at 15 h 57 min

      Bonjour !

      Oui en effet je ne l’ai pas encore vu donc j’attendais avant de donner mon point de vue mais j’aurais au moins dû le citer, ce que je vais faire.

      Merci pour ta contribution.

  • Reply The Stories Maker 23 janvier 2017 at 18 h 03 min

    Un autre angle de vue intéressant, c’est vrai que je ne suis pas portée trop sur la question des soldes, mais c’est important de penser que ça engendre d’autres choses par la suite 🙂

    • Reply Affectueusement votre 23 janvier 2017 at 19 h 15 min

      Merci à toi pour ton avis 🙂

      On ne se rend pas compte des dérives de notre mode de consommation, c’est le quotidien pour nous, mais en effet ce n’est pas sans conséquences.

  • Reply Lená Mée 23 janvier 2017 at 18 h 28 min

    Point de vue intéressant et bien étayé ! J’en suis aussi à m’éloigner des soldes, pas pour les mêmes raisons, mais celles que tu évoques ne font que consolider cette envie de consommer « moins mais mieux » !

    Merci pour ton témoignage. 🙂

    • Reply Affectueusement votre 23 janvier 2017 at 19 h 11 min

      Contente que l’article te plaise 🙂
      Si ce n’est pas indiscret, pour quelles raisons as-tu décidé de changer ta façon de consommer ?

      Merci pour ton commentaire !

  • Reply Manon 23 janvier 2017 at 20 h 00 min

    Très intéressant cet article 🙂 Je suis aussi assez portée sur la chose (j’ai d’ailleurs moi aussi écrit quelques articles à ce sujet!), je pense qu’il faut vraiment prendre conscience que la mode, l’industrie textile en général, est vraiment un fléau pour la planète et que donc il faut acheter avec plus de raison… Je ne fais pas les soldes, déjà la foule me soule, puis je n’ai pas tellement l’impression de faire de bonnes affaires. Si je fais les soldes, c’est uniquement pour m’acheter un produit dont j’ai besoin (des affaires de sport récemment) et que j’aurais donc acheté dans tous les cas…

    • Reply Affectueusement votre 23 janvier 2017 at 20 h 27 min

      Oui c’est pareil pour moi, je supporte de moins en moins la foule.
      Faire preuve de raison tout est là 🙂

      Je vais aller faire un tour sur ton blog 🙂
      Merci de ton passage !

  • Reply jenesuispasunmouton 24 janvier 2017 at 17 h 23 min

    Super article. Effectivement, les soldes ont tendance à de plus en plus me dégouter : tout ce consumérisme inutile. Je me rends compte qu’on n’utilise parfois pas tout le potentiel de sa garde-robe, alors pourquoi en rajouter des tonnes ? J’avoue acheter une fois de temps en temps des vêtements, mais c’est fini les séances shopping avec les bras couverts de vêtements et d’accessoires.
    Vive le minimalisme, l’amour de ce qu’on a déjà. Et finalement quand on se rend compte qu’on a besoin de pas grand chose, on est nettement mieux dans sa peau !

    • Reply Affectueusement votre 24 janvier 2017 at 19 h 41 min

      Je suis complètement d’accord avec le fait qu’on ai plus confiance en soi quand on se rend compte de tout ce superflu. On a pas besoin d’énormément, même si c’est agréable de se faire plaisir parfois, on le fait de façon responsable sans partir dans des achats inutiles. Comme tu le dis, il y a beaucoup de choses qu’on achète, notamment les vêtements, et que l’on utilise ou met jamais…

      Merci pour ton intervention 🙂

  • Reply #3 PARLONS UN POCO… ECO-RESPONSABLE | Affectueusement Votre 20 février 2017 at 11 h 11 min

    […] quotidien : le sopalin, les produits ménagers hyper efficaces, la fast-fashion (j’en parle ici),… On se retrouve à pouvoir acheter / manger tout ce que l’on veut, si notre situation […]

  • Reply Marie Chatard 10 avril 2017 at 18 h 41 min

    Salut,
    Merci pour ton passage sur mon blog!

    J’aime beaucoup le tien, ta ligne éditoriale, ton style et tout !!
    http://blog.la-pigiste.com/

    • Reply affectuesementvotre 10 avril 2017 at 19 h 21 min

      Merci à toi c’est très gentil, pas facile de toucher des gens avec ma ligne éditoriale justement alors ça me fait très plaisir !

    Laisser un commentaire