TEST - Alternative végétale au foie gras

TEST // Foie gras vegan : Les alternatives végétales

 

Vous vous en doutez, les fêtes sont passées et je n’ai pas consommé de foie gras. Ca ne m’a pas vraiment manqué d’ailleurs. J’étais quand même curieuse de voir ce qui se faisait dans la veganosphère (ce terme n’existe absolument pas mais il est classe non ?). Et puis, avec la pression sociale, j’avais envie de manger quelque chose d’assez similaire avec mes proches.

Je vous épargne les détails liés à la fabrication de foie gras, vous les connaissez certainement. C’est cruel et on peut totalement s’en passer.

Il est bien sur possible de faire soi-même son « foie gras vegan », « foie gras végétal », « faux gras », ou plutôt alternative végétale au foie gras (je ne sais pas comment appeler ça). Je vous mettrai quelques liens de recettes à la fin de l’article d’ailleurs. Mais comme je suis pas mal nulle en cuisine, malheureusement, j’ai préféré me tourner vers ce qui se faisait dans le commerce.

En faisant quelques recherches, j’ai repéré deux grandes références, qui semblent être les plus connues et abouties. Je les ai donc testées et je me suis dit que ça pouvait en intéresser certain.es, même si les fêtes sont passées et que les occasions d’en consommer se sont réduites.

 

Jay & Joy - Joie gras vegan

C’est le premier foie gras vegan que j’ai testé et c’est celui que j’ai amené pour les fêtes, comme j’en parlais dans cet article. Même si au final on n’en a pas tellement mangé. J’avais quand même envie d’en amener, c’était l’occasion, je l’ai donc acheté pour ça. Jay & Joy c’est une entreprise qui fait des fromages, yaourts et préparations végétales. Ils sont basés à Paris et ont même une petite boutique. Leurs produits sont faits en France, bio, vegan, écologiques et bons pour la santé. Du coup, ça m’a motivé à tester leur version du foie gras.

Et bien je crois que c’est mon préféré. Désolée, le suspense n’est pas hyper long. En fait je le trouve plutôt ressemblant. Niveau gout et texture on se rapproche pas mal. Le Joie Gras se présente dans une petite boite en plastique pour info.

Ingrédients : Noix de cajou bio (25%), eau, Jay Nature bio (eau, riz bio, ferments bio), huile de coco désodorisée bio, levure maltée bio (levure bio, farine de malt d’orge bio, sel), jus de citron bio, arrow-root bio, tomates concentrées bio, carraghénane (liant), vinaigre de cidre bio, ail bio, sel de Gérande, quatre épices bio, poivre noir bio.

Leur site : Jay & Joy
A shopper ici : Un Monde Vegan

Le foie gras vegan Joie Gras de chez Jay & Joy Le packaging du foie gras vegan Joie Gras de chez Jay and Joy

 

 

Sans foie façon foie gras La petite frawmagerie

Je connaissais cette marque française grâce à leur fromages végétaux. Le Crawttin notamment est top ! Leur démarche est aussi tournée vers le bio, l’écologique et le veganisme. C’est le foie gras vegan que j’ai eu en deuxième, un peu par hasard et par curiosité. Il se présente dans un petit pot en verre très sympa. Il y a une couche de gras, comme pour les rillettes, et j’ai pas trop aimé perso. Niveau gout, on sent beaucoup le poivre et je trouve que ça se rapproche moyennement du foie gras. Après tout dépend de ce que vous cherchez. Vous aurez compris que ce n’est pas mon favoris mais cela reste un bon produit pour l’apéro, la texture étant très bien !

Ingrédients : champignons bio, beurre de cacao désodorisé bio, noix de cajou bio, huile de coco bio, châtaignes bio, eau filtrée, soja bio, huile de noix bio, échalotes bio, poivre bio, épices bio et sel marin.

Leur site : La petite frawmagerie
A shopper ici : Le Sans foie façon foie gras

Le foie gras vegan sans foie ni l'oie de chez Ma petite frawmagerie Le foie gras vegan sans foie ni l'oie ouvert

 

Comme vous l’avez remarqué, mon préféré c’est celui de Jay & Joy, mais je trouve ça top d’avoir de plus en plus d’offres sur le marché ! Je voulais aussi parler du Faux Gras de GAIA, mais ils utilisent apparemment des truffes résultant de l’exploitation des chiens. Ce produit n’est donc pas vraiment vegan.

Comme promis, je vous laisse trois recettes qui ont l’air pas trop mal pour faire votre foie gras végétal vous même, n’hésitez pas à me faire un retour et à partager les vôtres !

 

Les Recettes

Sans foie ni l’oie

Full of Plants (en anglais mais super blog)

La fée toi-même

 

 

Avez-vous déjà goûté ces produits ?
Qu’en pensez-vous ?

 

 

 

Signature Affectueusement Votre

 

 

 

Abonne-toi au blog !

 

8 Comments

  • Reply Ruoma 21 novembre 2018 at 18 h 16 min

    Un p’tit mot après avoir trouvé cet article avec mon moteur de recherche.
    Je ne sais pas de quand il date, même s’il y a un 2017 en bas de page.
    En lisant que vous n’avez pas testé le « Faux gras » de Gaïa, parce que des chiens ont été mis à contribution pour débusquer les truffes, je me suis dit que c’était excessif.
    Je ne suis pas végan, mais pourtant très sensible à la cause animale.
    Vous refusez d’exploiter des chiens, mais vous êtes-vous demandé quels humains avaient été exploités pour vous fournir les noix de cajou, le riz, les noix de coco, les citrons, les tomates utilisés dans l’autre recette ?
    Refuser la maltraitance oui, mais avant même de refuser d’utiliser des animaux, ne faudrait-il pas commencer déjà par refuser d’exploiter des humains ?
    Et là, il y a du boulot !

    • Reply affectueusementvotre 21 novembre 2018 at 18 h 50 min

      Bonjour, merci pour votre contribution avec ce commentaire.

      J’ai goûté le « faux gras » de Gaia, je ne voulais juste pas en parler car certaines personnes ne considèrent pas ce produit comme entièrement vegan, autant proposer d’autres alternatives.

      Ne vous inquiétez pas, je me souci aussi de la maltraitante des humains, pourquoi ne pourrions nous pas faire les deux ? Si je peux boycotter certains produits je le fais. Mais difficile de tout boycotter aussi. J’essaie du mieux que je puisse de consommer des produits de saison, fabriqués et récoltés en France ou en Europe. Mais comme vous le dites, il y a du boulot et il faut bien manger. Les produits animaux je peux m’en passer, je le fais et si j’apprends que demain le riz que j’achète n’est pas éthique, j’arrêterai de l’acheter.

  • Reply Elisabeth 14 janvier 2019 at 0 h 58 min

    euuuh oui, le bonjour est en option? bon, je ne connais pas le ton de votre message hein, mais je me permets d’ajouter mon commentaire: on ne peut pas tout faire parfaitement dans la vie. alors oui, manger végane, bio, locavore, équitable, de saison à prix accessible ça fait rêver, je suis bien d’accord (appelez moi le jour on a tout ça). on peut se dire que refuser un truc pour des chiens, c’est vraiment pousser le bouchon de façon « excessive », sauf qu’il s’agit là de cruauté animale et qu’elle mettait plus en tant qu’information que ce produit n’est pas végane dans le sens strict du terme: sans exploitation animale.
    je suis tout à fait d’accord avec vous, il y a du boulot au niveau humain ET animal mais ne vous dites pas que les véganes ne sont intéressés que par le sort des non-humains. alors, oui, pourquoi pas faire les deux: un produit sans cruauté animale ou humaine?
    n’oublions pas qu’il n’existe pas de modèle de perfection et que le concept du véganisme est de s’améliorer chaque jour, en apprenant de ses erreurs. 🙂
    bonne soirée!

    • Reply affectueusementvotre 14 janvier 2019 at 8 h 11 min

      Bonjour et merci pour ce commentaire ! C’est exactement ça : être vegan ce n’est pas être parfait mais faire de son mieux. J’ai toujours l’impression que les gens cherchent à decridibiliser les choix qu’on peut faire dans ces cas là. Et surtout on s’intéresse aussi à la cause humaine, juste refuser l’exploitation des animaux ce n’est pas incompatible.
      Merci encore pour ce commentaire 🙂

  • Reply GILLES BACHET 12 mars 2019 at 1 h 57 min

    Bonsoir à vous ! Je suis débutant en matiere de consommation Vegan, je reviens juste sur le terme « maltraitance animale » . Comment pouvez vous être certaine que ces animaux sont maltraités ? Ils sont « employés » oui comme des ouvriers humains que l’on emploie pour chercher ceci ou cela, mais de là à être maltraités, battus, mal nourris ….n’y aurait il pas un peu d’éxagération dans ce monde Vegan ? Pendant des annees j’ai travaillé avec des cochons truffiers et je n’ai jamais usé de violence envers eux et étaient élevés comme des 🐓 en pate et faisaient juste leur « job » loin d’être traumatisés en pleine campagne.

    • Reply affectueusementvotre 12 mars 2019 at 9 h 01 min

      Bonjour Gilles et merci pour votre commentaire.
      Si on parle de ce cas précis, dans lequel les cochons par exemple ne seraient pas battus, ou maltraités, on serait dans une situation plus acceptable. Mais ce n’est pas toujours le cas. Votre expérience n’est malheureusement pas représentative de tout ce qui se passe. Je rajoute que le fait d’être vegan c’est considérer les animaux comme des êtres à part entière. Ils n’ont pas de « job » à faire. Ce n’est pas à nous d’en décider. Avant l’élevage et la domestication, ils faisaient leur vie. On a décidé qu’elle nous appartenait mais ce n’est pas éthique. Ils n’ont jamais donné leur avis, alors que nous nous avons notre libre arbitre (en tout cas plus que les animaux).
      En ce qui concerne l’exagération des vegan, je vous invite à regarder les vidéos d’abattoir, de gavage des oies, d’animaleries, de cirques. Malheureusement les images parlent d’elles même.
      Pour finir, je souligne le fait que les vegan ne veulent plus que l’on exploite les animaux, maltraités ou non, pour justement éviter les dérives, le profit étant malheureusement toujours plus important que le reste.
      N’hésitez pas à venir discuter si vous le souhaitez 🙂
      Bonne journée.

  • Reply Elisabeth 13 mars 2019 at 1 h 06 min

    bonjour à vous! oui, perso je dirais que là encore, ça dépend des situations. certains cochons ou chiens peuvent être maltraités comme d’autres non… on ne peut pas savoir
    sinon je rejoint le fait que les animaux ne nous appartiennent pas au départ.
    après, mieux vaux avoir des chiens truffiers bien traités dans leur foyer que dans des refuges

    • Reply affectueusementvotre 13 mars 2019 at 8 h 54 min

      Bonjour Elisabeth, oui je suis d’accord. Mais si on peut faire en sorte que les gens prennent conscience de ça on peut espérer que cela change.

    Laisser un commentaire